En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Actualités

COP in my classroom

Par admin pierre-brossolette, publié le mardi 18 juin 2019 10:50 - Mis à jour le mercredi 19 juin 2019 23:29
Capture d’écran 2019-03-17 à 16.53.57.png
Sensibilisation aux enjeux climatiques actuels et prise de conscience des enjeux économiques, sociaux et humains pour des élèves de Seconde

Projet COP in my classroom en partenariat avec la DAAC, l’IFE et le musée des Confluences.

logo COP in my classroom.png

Ce projet est reconduit pour la troisième année au lycée Pierre Brossolette.

Il s’agit de sensibiliser les élèves aux enjeux climatiques actuels et de leur faire prendre conscience des enjeux économiques, sociaux et humains en lien avec cette thématique. Pour cela, huit pays sont présents : USA, UE, Canada, Inde, Brésil, Chine, Maroc, îles Fidji. Les pays choisis sont un panel représentatif des différents types de contexte politico-économique, géopolitiques et scientifiques.

Afin de préparer cette journée, les élèves sont encadrés par trois professeurs : Mme Court, professeur Documentaliste, Mme Gauthier en Histoire-Géographie, Mme Louis en SVT et Mme Pene-Lemoalle en SES. L’interdisciplinarité permet de décloisonner les différents aspects de cette question et ainsi de leur faire prendre conscience que les aspects scientifiques sont dépendants des enjeux géopolitiques et politico-économiques.

Notre lycée a tiré au sort : le Brésil, le Canada, l’Union Européenne et la Chine.

Lors de cette journée, nous avons rencontré le lycée St Joseph de Miribel qui représentait les quatre autres pays : USA, îles Fidji, Maroc et Inde.

 

Projet COP 24

Cette année, nous avons réalisé un projet en rapport avec le réchauffement climatique. Nous avons simulé la COP 24, au musée des Confluences le 9 mai 2019. Chaque groupe représentait une délégation, avec son président, ses secrétaires, ses orateurs, ses négociateurs et ses reporters.

Nous avons fait un travail en amont de cette journée :

Chaque délégation a dû se mettre au point sur le pays ou ensemble de pays qu’elle représente en faisant des recherches. Nous avons dû nous renseigner sur la situation générale, politique, économique du pays, sur le mix énergétique et l’opinion publique. Nous avons ensuite mis en lien ces informations avec la question du réchauffement climatique : une prise de conscience était-elle nécessaire pour combattre tous les problèmes planétaires. Les conséquences désastreuses du réchauffement climatique nous ont fait réfléchir et nous avons décidé d’agir, mais ce n’est pas si simple : des contraintes retiennent les pays d’agir (problèmes de financement, autres priorités, manque de coordination, de gouvernance…). Le but de la journée était de négocier avec les autres pays afin de trouver des accords en faveur d’une amélioration du climat. Nous nous sommes renseignés sur ce que pouvait donner la délégation, et sur ce qu’elle pouvait exiger des autres délégations. En effet chaque pays a des atouts et des besoins dans plusieurs domaines tel que la finance, l’expertise technologique, les ressources naturelles, l’aide humanitaire, les transferts de technologies et la coopération internationale. Nous nous sommes donc renseignés, et nous avons réalisés un discours et un diaporama pour présenter notre position et les engagements que nous allions prendre.

 

Lors de la journée, nous avons étés accueillis dans l’amphithéâtre du musée, la présidente de la COP et les orateurs de chaque pays ont lu leur discours. Les pays présents étaient la Chine, le Canada, les Etats-Unis, les Îles Fidji, le Maroc, le Brésil, l’Union Européenne, et l’Inde.

Discours d’ouverture de la délégation européenne

 

Discours d’ouverture de la délégation brésilienne

 

Préparation des négociations du côté de l’Union Européenne

 

Nous avons ensuite fait des négociations et trouvé des accords entre délégations.

Négociations entre deux pays

 

Chaque pays a finalement réalisé un discours récapitulant les accords qu’il est parvenu à conclure et les engagements qu’il promettait de prendre.

Signature des accords entre le président de la délégation du Brésil et la présidente de la COP24

 

Marin Lola et Lefrançois Margaux, élèves de 2nde9